AccueilCulture & Patrimoine › Histoire

Un peu d'histoire !

Pablo Casals à Prades en 1952
Agrandir l'image Pablo Casals à Prades en 1952

La fondation de Prades reste une énigme, même si l’archéologie atteste la présence d’une activité humaine en Conflent dès l’époque romaine. Le Roussillon est déjà occupé par les peuples antiques, les Grecs ont fondé depuis bien longtemps la ville de Collioure alors que les Romains vont fonder sur le littoral les sites antiques de Ruscino et Illibéris, ainsi qu’en montagne le site antique de Llivia. Une voie romaine, appelée Via Confluentana, petite sœur de la Via Domitia, reliait la capitale Ruscino à Llivia. Les Romains ont compris très rapidement l’importance de cette voie de passage que représente la vallée de la Têt, et leurs successeurs dans les siècles suivants comprendront également toute l’importance que représente la maîtrise de cette vallée en tant qu’enjeu militaire, économique, social et politique.

Les Wisigoths, les Sarrasins, ne vont pas laisser de trace profonde de leur passage en Conflent. Il faut attendre l’époque carolingienne, avec le passage de Charlemagne dans les Pyrénées, pour que Prades et le Conflent entrent officiellement dans l’Histoire.

Charlemagne fonde alors le territoire frontalier appelé Marca Hispanica, qui regroupe les actuels Catalogne et Roussillon pour fonder un territoire « tampon » et frontalier contre l’ennemi Musulman qui menace les frontières de l’Empire.

Cette idée de frontière est un marqueur important dans l’Histoire du Conflent, (quel que soit l’assaillant), notre territoire est constamment menacé par le passage des troupes armées, qu’il s’agisse des troupes du Comte-Roi d’Aragon, ou de celle du Roi de France.

En 843, la villa Prata, terme signifiant "prairie" en latin - est donnée par le roi de la Francia Occidentalis, Charles le Chauve, à son fidèle comte de Cerdagne-Urgel-Berga Suniefred. Près de cinq années plus tard, celui-ci donne sa nouvelle possession à une toute nouvelle abbaye fondée sur les rives de l’Orbieu, Sainte-Marie-de-Lagrasse (Aude actuelle). Cette donation sera effective jusqu’en 1589, date à laquelle Prades passe sous domination catalane. La ville sera fortement marquée par l’épisode guerrier qui jalonne le commencement du XIVe siècle, entre les royaumes d’Aragon et de Majorque, du fait de son attachement au souverain majorquin. Malgré la chute de ce royaume en 1344, la quiétude ne reviendra en Conflent que bien plus tard. En effet, suite au conflit armé qui secoue l’Europe en plein XVIIème siècle, la France alors en guerre contre l’Espagne va s’emparer du Roussillon. Il faut attendre 1659 pour que cessent les hostilités : Louis XIV trouvera par le Traité des Pyrénées, une épouse en la personne de Marie Thérèse d’Autriche, mais il étendra également les frontières de son royaume au-delà des remparts de Perpignan la Fidelissima.

L’ancienne église Saint-Pierre de Prades est agrandie tout au long du XVIIème siècle, les travaux vont s’échelonner sur près de 80 ans pour que se dresse aujourd’hui l’église que nous pouvons admirer par son architecture, son art et ses mystères.

En 1772, la rivière Têt est déviée de son lit pour rejoindre son tracé actuel, ses travaux vont permettre à Prades d’échapper aux terribles inondations de 1940, appelée par les Roussillonnais « l’aiguat ». Puis, malgré quelques incursions espagnoles, la vie redevient paisible en Conflent. Prades va profiter d’un certain essor durant l’époque Moderne pour gagner en importance, jusqu’à devenir siège de viguerie en 1773, au détriment de Villefranche, puis siège de la sous-préfecture suite à la Révolution française. Dès lors, la ville se développe, acquiert en importance, le monde entre dans l’époque contemporaine et Prades va profiter d’un certain développement de l’industrie et de l’agriculture pour voir son cadre de vie se moderniser. Le train entre pour la première fois en gare de Prades en 1877. Quatorze années auparavant, l’Empereur Napoléon III signait le décret autorisant la construction du Canal de Bohère, dont le but était alors d’irriguer les hautes vallées de Prades.

Les grands industriels vont financer l’embellissement du Roussillon, comme la famille Pams, dont le château construit au XIXème siècle est aujourd’hui l’Hôtel de Ville, ou bien encore le château Vallroc. De grands artistes viennent s’installer à Prades, notamment Gustave Violet éminemment reconnu en Roussillon, son installation entraîne l’arrivée d’autres artistes. Certains vont faire de Prades un terrain d’expérimentation pour leur art, c’est le cas de Joachim Eyt, dont les œuvres sont encore présentes sur bon nombre de façades des maisons pradéennes.

Arrive alors le XXème siècle et ses grandes guerres, de nombreux intellectuels viennent se réfugier à Prades, tels le poète Joan Alavedra ou celui qui est considéré comme le rénovateur de la langue catalane, Pompeu Fabra. Le plus illustre parmi tous arrive en 1936 pour échapper aux terreurs du nouveau régime dictatorial franquiste installé depuis peu en Espagne. Pablo Casals s’installe à Prades, il va marquer la ville durablement de son empreinte puisqu’il est à la base de la renommée musicale de Prades à l’échelle mondiale, grâce à la création du Festival de Musique de Prades en 1950, depuis rebaptisé Festival Pablo Casals et qui se tient encore chaque été.

C. ROMEIRA - Service Patrimoine de la Ville de PRADES - 2014

Ainsi le Conflent est une Terre d'aventures si riche et pourtant si secrète, et pour la découvrir il faut en parcourir toutes les vallées.

Des dolmens aux fastes de la Belle Epoque, le Conflent recèle de trésors d'architecture disséminés au cours des siècles par le génie de nos ancêtres.

Au détour d’un sentier, du haut d’une colline, c'est avec émerveillement que l'on remonte ici le cours de l'histoire.

Des origines de l'art roman aux magnificences de l'art baroque, des impératifs militaires aux refuges de méditation, de la protection des communautés villageoises aux exploitations minières de la première ère industrielle. Les défis de la vie quotidienne ont depuis toujours été ici une source d'inspiration pour l'élan bâtisseur des hommes.

La chronologie exposée ici indique les grandes étapes de la construction de la ville.


M. le Maire
Les élus
FINANCES
Les Conseils Municipaux
Les Services Municipaux
Les Marchés Publics
Les Délégués de Quartiers
Plan de la ville
Etat Civil
La Petite Enfance
L'Enfance
La Jeunesse
Action Sociale / CCAS
Santé
Les Nouveaux Arrivants
Plan de la ville
Histoire
Histoire thématique
Espace Pau Casals
Eglise Saint Pierre et son Trésor
Médiathèque Intercommunale Pompeu Fabra
Le Cinéma Le Lido
Patrimoine
Jumelages
Découvrir Prades
Prades et ses associations
Associations Culturelles
Associations Sportives
Associations Solidaires
Associations Diverses
HABITAT EN CENTRE VILLE : ETAT DES LIEUX ET PROJETS
Travaux en cours
RN 116
ZAC de GIBRALTAR
Urbanisme et Sécurité
Le PLU (plan local d'urbanisme)
Démarches administratives d'urbanisme
Zones d'aménagements concertés
L'Actu
2013
2012
2011
Agenda